numérique Tag

Impact Sourcing & IT : bénéfices et impacts ?

Retour sur la Rencontre du 7 février 2018

 
Cette quatrième rencontre annuelle sur l’Impact Sourcing a permis d’apporter un éclairage sur l’externalisation socialement responsable grâce à la confrontation des expériences d’acteurs leader en France de l’Impact Sourcing : GISC, isahit, EDF, Acces et la Fondation Accenture.
 

Le numérique, plus que de la technologie

 
Les problématiques liées à la mise en œuvre concrète des nouvelles technologies numériques et la transformation nécessaire pour bénéficier des améliorations de performances associées sont au cœur des travaux de l’association FITT France. À cet égard l’Impact Sourcing apparaît comme une pratique à adopter pour l’avenir des entreprises. En effet, il répond à un double besoin : le développement économique et l’inclusion sociale. La démarche présente un fort potentiel qui est aussi un véritable challenge. Il est donc primordial de comprendre l’Impact Sourcing grâce à des retours d’expérience de mises en œuvre opérationnelles.
 

L’externalisation, aussi socialement responsable

 
Concrètement qu’est-ce que l’Impact Sourcing ? C’est l’externalisation socialement responsable qui permet de confier des micro-tâches à des acteurs travaillants dans des pays et milieux défavorisés, donc avant tout des personnes qui n’auraient pas pu travailler sans cette approche. Il ne faut pas perdre de vue que demain, le travail sera majoritairement digital et que la fracture numérique est un enjeu de taille pour les populations défavorisées. Le but étant pour les entreprises d’externaliser une partie de leurs activités digitales : services informatiques (Information Technology Outsourcing, ou ITO) ou traitements administratifs (Business Process Outsourcing, BPO), tout en respectant une charte de responsabilité sociétale.

Les motivations sont donc autant sociétales qu’économiques. (…)
 

>> Cliquer ici pour lire la suite<<

(réservé aux adhérents de FITT France)

Quelle gouvernance pour la transformation digitale ?

Prochaine Rencontre FITT France consacrée à l’épineux sujet de la gouvernance !

 

Le 27 avril, nos intervenants présenteront leurs approches et les bonnes pratiques qui ont contribuées à la réussite de leurs projets de transformation digitale (Cloud, XaaS, RPA, IA,…) ainsi que la mise en place de Centres de Services Partagés et de contrats d’externalisation.

La bonne gouvernance est vitale pour la réussite de projets de transformation, de contrats d’activités externalisées, de toute relation client – prestataire avec des enjeux forts.  De plus, et l’article « Debunking the Myths of Governance » de notre adhérent ISG le rappelle, il règne une certaine confusion sur ce qu’est la gouvernance dans ce contexte. Nous traitons d’ailleurs de la gouvernance des projets de sourcing dans nos formations « Les Ateliers du Sourcing » pour lesquelles nos adhérents bénéficient d’une remise de 25%.

Pour cette Rencontre FITT France, nous accueillerons :

 

La rencontre sera animée par Jost Bescht d’Infosys – entreprise adhérente de FITT France – et se tiendra le 27 avril 2017 à l’hôtel Intercontinental Marceau au 64, avenue Marceau 75008 Paris. Accueil à partir de 8h00. La réunion se tiendra de 8h30 à 10h15 précises.


Nokia – un des leaders mondiaux des  produits, services et licences à l’intention des fournisseurs de services de télécommunications, des gouvernements, des grandes entreprises et des consommateurs – a développé et mis en oeuvre au cours de ces dernières années une stratégie globale d’externalisation dans laquelle un cadre de gouvernance performant a permis d’assurer que les engagements avec les fournisseurs soient alignées avec celles de la stratégie d’entreprise

Nokia est représenté au Comité Stratégique (cliquer ici) de notre association par Joëlle Gauthier, VP Strategy & Portfolio – Workplace Resources.

 

ISG précisera pourquoi les nouvelles stratégies de sourcing, qui incluent les solutions Cloud, XAAS, Shared services, Selective outsourcing, Captive, RPA, etc… ont remis au premier plan la nécessité d’une gouvernance adaptée et performante. ISG a une longue expérience et connaissance des best practices en ce domaine et a développé des framework (organisation et process) et des outils pour les mettre en œuvre (DVM, Digital Vendor Management) qui adressent tous les composants d’une gouvernance (Performance, Risk & Control / Compliance, Invoicing, Finance, Relationship, Contract management, Assessment, Monitoring,…).

 

ISG  est un leader mondial de l’analyse des technologies et du conseil. Plus de 700 entreprises font confiance à ISG, dont 75 des 100 plus grandes entreprises mondiales. ISG conseille les organisations des secteurs privé et public, ainsi que les fournisseurs de service qui visent l’excellence opérationnelle et une croissance rapide. La société se spécialise dans la transformation digitale, y compris l’automation, le cloud et le data analytics ; le conseil en sourcing ; la gestion de la gouvernance et des risques ; le conseil en télécommunications ; la stratégie technologique et la conception des opérations ; la gestion du changement ; l’analyse des marchés et l’étude des évolutions technologiques.  Fondée en 2006 et basée à Stamford dans l’état du Connecticut, ISG compte plus de 1300 employés, présents dans plus de 20 pays.

 

Wipro est une société mondiale de technologie de l’information, de conseil et d’externalisation, qui réalise des projets dans plus de 175 villes à travers 6 continents, dans les domaines IT (Business Application Services, Infrastructure, Analytics), Business Process Services, Ingénierie technique et Digital. Gilles Grangé nous expliquera comment WIPRO collabore avec ses clients dans le cadre d’une gouvernance proactive, dynamique et mutuellement bénéfique.

Plus spécifiquement concernant la gouvernance, Wipro propose une gamme de services professionnels qui comprend

  • Business-IT Alignment : pour maximiser la collaboration entre les métiers, les fonctions et l’informatique.
  • Planification, hiérarchisation et équilibrage de la demande : pour simplifier la saisie et la filtration de la demande, planifier et équilibrer la demande par rapport à la capacité de créer une capacité de livraison de taille adéquate pour soutenir la demande en ressources informatiques.
  • Conception du modèle opérationnel informatique : conception et développement du modèle opérationnel cible pour atteindre les objectifs de l’entreprise en matière d’informatique pour l’avenir.
  • Gouvernance du sourcing : pour permettre une mise en œuvre efficace de la stratégie d’approvisionnement.

EOA France, partenaire de Boost-Industrie organisé par l’AFNeT

 

Organisé par l’AFNeT, la 3ème édition de Boost-Industrie se déroulera le 18 novembre 2015 de 8h30 à 18h30 dans les locaux du MEDEF à Paris.

Un panorama sur la transformation numérique de 5 filières industrielles majeures sera présenté : aéronautique, BTP, ferroviaire, naval et nucléaire.

 

Au programme :

  • Intervention de Christian Poyau, président de la Commission Transformation numérique du MEDEF et PDG de Micropole,
  • Intervention de Pascal Daloz, président d’honneur de l’Alliance pour l’Industrie du Futur, association qui a été mandatée par l’État pour mettre en place le plan d’action « Industrie du Futur ». Un appel à projets de 100 millions d’euros vient d’être annoncé,
  • Panorama de la transformation numérique de 5 filières industrielles (aéronautique, BTP, ferroviaire, naval, nucléaire) animé par
    • Pierre Faure (président de l’AFNeT, fondateur de BoostAeroSpace, directeur e-business, CRM et KM chez Dassault Aviation),
    • Alain Bullot (délégué général Fer de France),
    • Pierre Béroux (vice-président AFNeT; directeur de la transition numérique industrielle EDF),
    • Bertrand Delcambre (président du Plan de transition numérique du bâtiment),
    • Fabrice Théobald (délégué général adjoint du GICAN), Roland Mestre (Développement Filières Industrielles / Plan « Océans 21 » du GICAN),
  • Table ronde prospective sur l’usage des objets connectés dans les filières industrielles.

 

Une table ronde sera également consacrée à  la dynamique intersectorielle initiée par l’AFNeT, dont Boost-Industrie est la partie émergée, expliquant pourquoi plusieurs acteurs clés de 4 filières (automobile, aéronautique, ferroviaire et nucléaire) ont décidé de jouer collectif.
Cette journée sera clôturée par Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique, auprès du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.


Pour assister à cet événement, inscription gratuite mais obligatoire (suivre ce lien).